< Association franco-méditerranéenne de Pneumologie

souvenirs 2013 - Samarkand 1

publié le : 22 avril 2013

Mesdames et Messieurs,
Chers Amis et Confrères,

« L’avenir n’est écrit nulle part, l’avenir sera ce que nous en ferons ». Gardez toujours à l’esprit que notre première décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre… Il faut savoir ce que l’on veut ; quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire ; quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire.

L’Homme se découvre quand il se mesure à l’obstacle (R.COLL)


Le 03 Avril 2013-03-13

Mes amis,
Ce n’est pas un hasard, malgré toutes les difficultés, de se retrouver en grande assemblée à SAMARKAND , un lieu de synthèse des cultures du monde entier , et la route de la soie était , depuis toujours, la rencontre de deux civilisations, et un lieu développement du dialogue interculturel.

Fidèles à notre devise : De la Rencontre nait la Tolérance, à notre politique de partage du savoir , et à notre tradition de débattre autour d’un sujet culturel, j’ai évoqué en Sicile avec Christian le sujet sur l’identité. Il était méfiant en me disant : <<Fais attention , c’est une question particulièrement épineuse qui , malheureusement, peut conduire une personne à la haine de l’autre.>>

C’est vrai, les massacres et les conflits sanglants de ces dernières décennies sont liés à des « dossiers identitaires ». Mais, ce n’est pas la nature de l’identité qui pousse à ces dérives. Ce sont les moyens de désinformation et les propos médiatiques qui ne sont pas innocents, et qui contribuent à perpétuer des préjugés qui se sont avérés, tout au long de l’histoire, pervers et meurtriers.
Avec l’endoctrinement médiatique, nous englobons les gens les plus différents sous le même vocable.
C’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et c’est notre regard qui peut les libérer.

J’ai voulu en discutant tous ensemble la notion de l’identité, prendre conscience de notre destin commun malgré nos différences.
Nos débats culturels sont conçus comme des espaces de dialogue et d’échange entre adultes, responsables et éclairés, au-delà des polémiques et politiques politiciennes et tendent à créer et synergiser les visions et les rêves des uns et des autres .
Le sujet sur l’identité est une réflexion commune pour faire face aux défis posés par nos murs psychologiques et idéologiques.
La Méditerranée (le Moyen Orient en particulier) continue à vivre ses heures sombres. Le sang appelle le sang, et la course aux richesses pour les uns et au pouvoir pour les autres créent un cycle interminable de violence avec son lot de mort et de destruction.

Nos sociétés sont-elles condamnées à la violence sous prétexte que tous les êtres n’ont pas la même langue, la même Foi ou la même couleur ?
A la base des identités : le tissage des liens humains, à la fois psychologiques (la Reliance à soi) et sociaux (la Reliance aux autres).

Mes Amis,
J’appelle à une nouvelle approche de la notion d’identité, une identité qui serait perçue comme la somme de toutes nos appartenances, et au sein de laquelle l’appartenance à la communauté humaine prendrait de plus en plus d’importance jusqu’à devenir un jour l’appartenance principale, sans pour autant effacer nos multiples appartenances particulières. C’est difficile, mais combien indispensable !
Nos sujets culturels sont des débats d’idées, on s’enrichit mutuellement des opinions des uns et des autres. Pousser à la réflexion pour agir en hommes de pensée et penser en hommes d’action. C’est la pensée qui fait la grandeur de l’Homme.
A l’A.F.M.P. , nous avons pour vocation d’être des traits d’union, des passerelles, des médiateurs entre les diverses communautés, les diverses cultures.
Il faut naviguer habilement, en gardant le cap et en évitant les écueils et on arrivera au « bon port »

Nous sommes des Hommes et des Femmes de dialogue et de conciliation

Laurent SOUKARIE